Marre de vos voisins de transport ? DÉFOULEZ-VOUS !

Aller en bas

Marre de vos voisins de transport ? DÉFOULEZ-VOUS !

Message par Azertyo le Sam 9 Juil - 14:10

Bonjour @ tous

Comme pour beaucoup de gens, prendre les transports en commun devient parfois un vrai parcours du combattant et surtout agace ou fatigue. En cause les incivilités de nos voisins de voyage.
C’est pourquoi la RATP a décidé de mettre en place Chervoisindetransport.fr, un site qui invite les habitués des bus, métro et trains de banlieue à décharger leur colère de façon cordiale, ou à raconter leurs mésaventures.
Interrogée par le Parisien.fr, Isabelle Ockrent, directrice de la communication de la RATP, précise que « si nous voulons parler de ce thème, il faut le faire sur un certain ton et éviter de donner des leçons ».
Ce « défouloir » propose ainsi de choisir la catégorie du commentaire, « chers déposeurs de déchets », « chers sans gêne », « chers bousculeurs », « chers sonores » ou encore « chers impolis ».
Ainsi Max écrit, « ma chère voisine de transport, sauf erreur de ma part, ton chiwawa n’a pas droit à une place assise. J’annonce : la prochaine fois si tu ne le ranges pas, je m’assoie dessus. Cordialement, Max. Ligne 3 ». XO quant à lui se lâche, « mon cher voisin de transport, si tu n’avais point craché tes glaires de ton rhum sur le sol de la jolie et nouvelle rame de la ligne 5, si tu n’avais pas essayé d’en faire autant sur mes chaussures après ma remarque, tu n’aurais pas pris mon pied dans la gueule. Cordialement ».

Et vous comment se passe votre quotidien dans les transports en commun ?

Source : RATP / ELLE



Url du site Internet : https://www.chervoisindetransport.fr/

_________________


Avatar : Raymond alias Gérard Hernandez de la série tv Scènes de Ménages
avatar
Azertyo
Admin
Admin

Utilisateur des lignes : : 58 - 95 - T3
Nombre de messages : 400
Localisation : Paris 14
Points : 4190
Date d'inscription : 18/07/2008

http://www.mediathequefleurus.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marre de vos voisins de transport ? DÉFOULEZ-VOUS !

Message par andrei le Mer 7 Sep - 12:48

Plutôt que de faire mon "keyboard warrior" sur le site ad-hoc, je préfère partager avec vous quelques annecdotes concernant qui prouvent que Paris est une toute petite ville de province, où l'on croise toujours les mêmes personnes


En 1999, j'ai effectué une mission de consulting pendant trois mois chez un grand nom de l'informatique, dans la ZI des Ulis. Habitant dans le Marais à l'époque, je rejoignais à pied le RER B aux Halles et le prenais jusqu'à Massy-Palaiseau, d'où un bus m'amenait via l'autoroute jusqu'aux Ulis. Un soir, au retour, je me retrouve nez à nez dans le bus avec un type, que je croisais régulièrement dans un restaurant du quartier... J'y dinais avec ma future femme, lui avec son copain (qui était peut-être aussi sa future femme, qui sait) ; nous habitions la même rue, le restau s'appellait "En attendant Pablo" et jouxtait le Musée Picasso.

La même année, on m'offre pour la rentrée une mission de quelques mois à la Défense. Cela m'oblige de prendre la ligne 1 à St-Paul, jusqu'à la Grande Arche. Un jour, j'occupe une place en face-à-face, devant un monsieur aux cheveux blancs et au regard un peu dur, assez âgé et arborant un costume sombre. Le lendemain, à la même heure, à la même place, je me retrouve devant le même monsieur. Le plus rigolo, c'est que je sais avec certitude quel jour c'était : la première fois, j'étais en tenue de bouffon sup' (costard, cravate, porte-documents), et le lendemain en civil (pantalon en toile, polo, sac à dos Eastpack...). Comme mon client pratiquait le "casual friday", je déduis que la première rencontre a eu lieu jeudi, et la deuxième vendredi. Mais, le monsieur était toujours en costume le vendredi... C'est trop injuste clown

En 2011, j'ai été affecté sur un projet de 4 mois chez un client à Montreuil, près de la Porte homonyme. Le soir avant mon premier jour, je dis à ma femme : "C'est quand-même comique d'avoir acheté un appart à Boulogne et d'être envoyé bûcher à l'autre bout de la ligne 9..." Le soir suivant, en rentrant, je reconnais à la sortie de la station Marcel Sembat une nana que j'avais croisé à la cantine chez le client ; arrivé à la maison, je dis à ma femme : "On est au moins deux dans cette situation". Sa réponse : "Alors là, ce n'est plus comique, mais carrément tragique. Est-ce que comptes faire un arrêt maladie ?" .

Actuellement, je suis sur un projet interminable dans une filiale du client de Montreuil... mais près de la station RER C St-Ouen. Un beau matin, je remarque sur le quai de Marcel Sembat une grande nana, droite comme un I et raide comme un reverbère, arborant une expression de stupefaction permanente. Elle fait, comme moi, correspondance avec le RER C à la Muette-Boulainvilliers, ce qu me permet de bien m'en éloigner sur le quai et mettre quelques wagons entre nous. Au long des mois, je la croise plusieurs fois à Sembat comme à Boulainvilliers, et elle arbore toujours la même allure, euh... originale. Un beau jour, coup de théatre : je me retrouve nez à nez avec elle, à la cantine du client ; vous l'aurez deviné, elle est toujours aussi raide, toujours aussi grande, toujours aussi stupéfaite. Je garde mes distances, des fois que ce soit contagieux !
avatar
andrei
Fleurussien Fidèle
Fleurussien Fidèle

Nombre de messages : 220
Points : 3146
Date d'inscription : 04/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum