Prolongement du RER E jusqu'à Mantes-la-Jolie

Aller en bas

Prolongement du RER E jusqu'à Mantes-la-Jolie

Message par Citelis 93120 le Mer 3 Aoû - 15:34

Bonjour @ tous.

Ici, vous pouvez parler du prolongement de la ligne E du RER, depuis Haussmann - Saint-Lazare jusqu'à Mantes-la-Jolie.

Débat, info chantier, etc.

_________________


Spécialiste des lignes 173 et 249
Animateur du Forum Fleurus

avatar
Citelis 93120
Animateur Fidèle
Animateur Fidèle

Utilisateur des lignes : : 150 - 152 - 173 - 181 - 249 - T1 - RER B - RER D
Nombre de messages : 259
Age : 24
Localisation : La Courneuve
Points : 3970
Date d'inscription : 18/07/2008

http://www.facebook.com/lyes.djebir

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prolongement du RER E jusqu'à Mantes-la-Jolie

Message par Citelis 93120 le Mer 3 Aoû - 16:11

Voici le site officiel du projet : Prolongement du RER E à l'Ouest.

_________________


Spécialiste des lignes 173 et 249
Animateur du Forum Fleurus

avatar
Citelis 93120
Animateur Fidèle
Animateur Fidèle

Utilisateur des lignes : : 150 - 152 - 173 - 181 - 249 - T1 - RER B - RER D
Nombre de messages : 259
Age : 24
Localisation : La Courneuve
Points : 3970
Date d'inscription : 18/07/2008

http://www.facebook.com/lyes.djebir

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prolongement du RER E jusqu'à Mantes-la-Jolie

Message par Citelis 93120 le Sam 13 Aoû - 19:51

Le projet

Présentation

Le projet d'extension de la ligne consiste à réaliser une liaison directe par tunnel entre Haussmann - Saint-Lazare et le secteur de La Défense afin de prolonger la ligne RER E vers l’ouest.
Ce projet majeur a été conçu pour satisfaire aux exigences de déplacements quotidiens en Île-de-France. L'extension doit permettre d’améliorer la desserte de Seine-Aval, en régularité, temps de parcours et facilité d’accès aux principaux pôles d’emploi franciliens. Il doit également permettre une augmentation de l’offre de transport entre Poissy et Mantes-la-Jolie, et faciliter les migrations pendulaires des habitants de l’est francilien. L'extension doit aussi améliorer l’accès au pôle des gares Paris-Nord/Paris-Est ainsi qu’à l’aéroport de Roissy depuis la banlieue Ouest, et accompagner le développement des pôles d’emploi parisiens. Il permettra ainsi de structurer la majeure partie des transports de l’ouest parisien ainsi que de nombreux projets d’urbanisme à l’échelle de la région.
La réalisation du projet permettrait le renforcement du maillage des réseaux ferrés franciliens et rendraient les trajets des usagers plus directs, rapides et plus fiables, ainsi que le délestage du RER A, dans son tronçon central et par conséquent le soulagement de la gare de Châtelet - Les Halles et du tronçon Gare du Nord – Châtelet-Les-Halles des lignes RER B et RER D. Le projet réalisé délesterait le réseau ferré de la gare Saint-Lazare et améliorerait la ponctualité des trains normands.
Le RER E a également vocation à être interconnecté avec les liaisons ferrées en direction de Seine-Aval, permettant d'augmenter la capacité et la qualité de service sur l’axe Paris - Mantes - Normandie.
Il constitue enfin le préalable nécessaire à l'augmentation des fréquences sur la ligne actuelle, qui sont limitées en raison des contraintes imposées par le retournement des trains en gare de Haussmann - Saint-Lazare.

Planning prévisionnel

Le planning prévisionnel du projet prévoit plusieurs étapes :
2011 : schéma de principe ;
2012 : enquête publique et déclaration d'utilité publique ;
2013 - 2017 : travaux sur la ligne Paris - Mantes via Poissy afin d'améliorer la circulation des trains normands et de la ligne J du Transilien ;
2014 : début de la construction du tunnel Haussmann-Saint-Lazare - Porte Maillot - La Défense - Nanterre ;
2020 : mise en service du prolongement du RER E à l'ouest.

Coût prévisionnel

Le coût du projet est évalué à ce stade de pré-étude fonctionnelle et selon les éléments définis ci-dessous entre 2,2 et 2,8 milliards d’euros, hors taxe, aux conditions économiques de janvier 2009, dont environ 620 millions d'euros consacrés aux aménagements sur le réseau existant : aménagements à Poissy, Mantes-la-Jolie et dans le secteur d'Épône, adaptation des quais des gares situées entre Poissy et Mantes-la-Jolie. Ce coût comprend les frais de maîtrise d’ouvrage, de maîtrise d’œuvre ainsi qu’une provision pour aléas (estimée à ce stade préliminaire des études à 15 % du montant global).
La fourchette est établie sur la base d’une série de ratios issus de projets déjà réalisés, et comprend les dépenses de construction de la ligne, des gares et celles de l’ensemble des équipements nécessaires à la circulation des trains (voie, énergie électrique, signalisation...) et à son exploitation (billettique, information voyageurs, sécurité…). Pour ce projet, elle comprend la réalisation d’un tunnel entre Haussmann – Saint-Lazare et La Défense, d'une éventuelle gare intermédiaire, d'une gare sur le secteur de La Défense et à La Folie, des voies de retournement à la future gare Rosa Parks (ex-Évangile) et à La Folie, des sites de garage des rames. Elle comprend également le renforcement de l’alimentation électrique en fonction des caractéristiques du matériel roulant retenu et le raccordement de la voie nouvelle au réseau Transilien Paris Saint-Lazare. Elle n’intègre pas les acquisitions foncières, ni les éventuels coûts de dépollution des terrains. Elle tient compte des deux hypothèses de réalisation du tunnel (monotube ou bitube) mais exclut les anciennes variantes étudiées : « Porte de Clichy » et « Boulevard Circulaire » à La Défense.
D’autres éléments couplés au projet sont en cours d’évaluation et pourront, suivant les arbitrages des décideurs, être également inclus : le matériel roulant et ateliers de maintenance, le bâtiment voyageurs de la gare de La Folie, la mise en œuvre et en place d’un nouveau système d’exploitation, la mise en accessibilité des gares pour les personnes à mobilité réduite sur la portion de ligne existante, l’abaissement de la hauteur des quais des gares d'Haussmann – Saint-Lazare et de Magenta à 92 centimètres, les protections phoniques, les mesures conservatoires en vue de l’arrivée de la ligne nouvelle Paris-Normandie (sauf en gare de Mantes-la-Jolie où ces mesures ont déjà été intégrées).

Tracé et gares desservies

Le tracé du prolongement

Le tracé du prolongement de la ligne E débutera dans le prolongement de l’actuelle arrière-gare Haussmann - Saint-Lazare où les deux voies extérieures convergent vers les voies centrales. Les voies longeront ensuite le tracé du RER A, au nord du boulevard Haussmann et de l’avenue de Friedland, pour ensuite se placer au nord de l’avenue de la Grande Armée. Les trains desserviront ensuite la gare nouvelle de Porte Maillot. Ce tracé permet d'avoir un temps de parcours relativement faible entre Haussmann - Saint-Lazare et La Défense tout en desservant Porte Maillot, quartier de Paris en développement.
Après la Porte Maillot, le tracé continuera au nord de l’avenue Charles de Gaulle (RN 13), afin de ne pas interférer avec le projet d'enfouissement de cette voie dans Neuilly-sur-Seine. Eole traversera ensuite la Seine pour rejoindre en ligne droite, à Courbevoie, l’intersection entre le Boulevard circulaire et la rue Louis-Blanc. Elle longera ensuite le Boulevard circulaire puis empruntera l’avenue Albert-Gleizes pour passer sous le Centre des nouvelles industries et technologies (CNIT) où sera également implantée la gare nouvelle de La Défense. Ce tracé est celui qui présente le meilleur potentiel pour une réorganisation de la gare La Défense - Grande Arche, favorisant en conséquence une meilleure gestion des flux de voyageurs.
Après la gare de La Défense, le tracé rejoindra la dernière gare nouvelle qui sera située dans le quartier des Groues à Nanterre, en suivant approximativement le boulevard de La Défense. Elle se dénommerait Nanterre - La Folie.
Après la gare de Nanterre - La Folie, le tracé rejoindra les voies existantes du Groupe V (Paris Saint-Lazare – Poissy – Mantes-la-Jolie), par le biais d'un saut-de-mouton situé au niveau de la Seine. Les trains iront ensuite vers la gare de Mantes-la-Jolie en passant, entre autres, par celle de Poissy.

Les gares desservies

Le prolongement comportera 12 gares nouvellement desservies. Les trains en direction de Mantes-la-Jolie, pour des raisons d'exploitation, partiront des gares de Rosa Parks ou de Magenta. De ce fait, ils desserviront au total 15 gares dont trois nouvelles (Porte Maillot, La Défense et Nanterre - La Folie) et quatre situées dans Paris intra-muros (Rosa Parks, Magenta, Gare Haussmann - Saint-Lazare et Porte Maillot). De ces quatre stations parisiennes, les trois premières seront déjà existantes et desservies par le RER E actuel à l'échéance de la mise en service.
Le temps de parcours entre Haussmann - Saint-Lazare et La Défense sera de l'ordre de 8 minutes, le tracé choisi passant par Porte Maillot. Entre La Défense et Mantes-la-Jolie, le temps de parcours sera de 46 minutes si le train est semi-direct et de 58 minutes si le train est omnibus entre Mantes-la-Jolie et Poissy.

Les gares nouvelles

Le prolongement du RER E desservira entre autres, comme indiqué précédemment, trois nouvelles gares : Porte Maillot, La Défense et Nanterre - La Folie.

Porte Maillot
Une première gare nouvelle est prévue à la Porte Maillot. Située en souterrain, entre le terre-plein central de l’avenue de la Grande Armée et le Palais des congrès de Paris, elle permettra d’assurer une correspondance avec le RER C et la ligne 1 du métro.

La Défense
Une seconde gare nouvelle sera implantée au cœur de La Défense sous le Centre des nouvelles industries et technologies (CNIT). Compacte de type monotube, elle sera située 12 mètres sous le dernier niveau de parkings et à environ 140 mètres du pôle d’échanges, afin de favoriser les correspondances entre le RER E et les autres modes de transport, et de permettre un meilleure décharge du RER A.
En fonction de ses caractéristiques de réalisation (altimétrie et dénivelé par rapport au pôle d’échanges, distance par rapport à la gare existante, longueur des couloirs de correspondance, mécanisation des correspondances, localisation des sorties sur le parvis...), la future gare favoriserait également la réorganisation du pôle d’échanges et donc la gestion des flux de voyageurs. En revanche, son implantation sera complexe du point de vue de sa réalisation, compte tenu de son insertion dans un sous-sol occupé par de nombreuses infrastructures. Des études techniques détaillées seront nécessaires en vue de préciser son implantation exacte, si possible au plus proche de la gare existante en vue de limiter les couloirs de correspondance.
Il est déjà acquis que la complexité de l'insertion de cette gare, la nécessité de conserver sous le CNIT une couverture suffisante et la distance de cette gare avec la future gare Nanterre - La Folie impliqueront de retenir sur les 600 derniers mètres avant cette dernière, une pente de 4 % dérogatoire. Légèrement supérieure au maximum normalement admissible (3,6 %), cette pente restera néanmoins acceptable pour le matériel roulant, compte tenu de la faible distance. À titre de comparaison, entre les gares de Saint-Michel - Notre-Dame et de Luxembourg, la pente du tunnel du RER B est de 4,5 % sur 600 mètres.
Le projet intègre également la réalisation d’une gare terminus en surface, au niveau du raccordement de Puteaux ou de Courbevoie, afin d'accueillir dans un premier temps, un train normand par heure. Cette gare devrait également être mise en correspondance avec le pôle d’échanges de La Défense. Le projet sera étudié en concertation avec l’Établissement public d'aménagement de la Défense Seine Arche (EPADESA). La compatibilité du projet de prolongement du RER E à l’ouest avec la réalisation d’une gare TGV souterraine également dans le secteur de la Défense devra aussi être prise en compte.

Nanterre - La Folie
Une dernière gare nouvelle sera implantée en surface, dans le quartier des Groues à Nanterre. Dénommée Nanterre - La Folie, elle sera basée trois mètres en dessous du niveau des voies existantes afin de pouvoir réaliser la trémie de l’entrée du tunnel en dehors du réseau routier.
Nanterre - La Folie jouera à la fois le rôle de gare de passage, pour la mission nouvelle ouest-parisienne (Mantes-la-Jolie – Magenta – Rosa Parks) et de gare terminus pour les missions du RER E actuel prolongées à l'occasion du prolongement depuis Haussmann - Saint-Lazare (Haussmann - Saint-Lazare – Chelles - Gournay / Villiers-sur-Marne - Le Plessis-Trévise – Tournan). Pour ce faire, elle comportera quatre quais longs de 225 mètres, dont deux quais latéraux de six mètres de large et deux quais centraux de dix mètres de large. Pour aménager la nouvelle gare, les voies ferrées actuelles devront être déposées.
La gare de Nanterre - La Folie comptera de plus des voies permettant le retournement des trains provenant de l'Est dont elle sera le terminus. Situées directement après la gare, en direction du raccordement au Groupe V de Paris Saint-Lazare (Paris Saint-Lazare – Poissy – Mantes-la-Jolie), elles seront positionnées entre les deux voies principales afin de limiter le plus possible les contraintes d’exploitation. De plus, afin d'optimiser les temps de retournement, un « glissement de conducteurs » sera mis en œuvre. Les voies de retournement seront au nombre de quatre afin d'assurer un développement possible de l'offre de transport. Elles permettront ainsi au maximum le retournement de vingt trains par heure.

Liste des gares

Les gares desservies par les futurs trains en direction de Mantes-la-Jolie seront les suivantes : Rosa-Parks, Magenta, Haussmann - Saint-Lazare, Porte Maillot, La Défense - CNIT, Nanterre - La Folie, Poissy, Villennes-sur-Seine, Vernouillet - Verneuil, Les Clairières de Verneuil, Les Mureaux, Aubergenville-Élisabethville, Épône - Mézières, Mantes-Station, Mantes-la-Jolie.

(Les gares en gras servent de départ ou de terminus à certaines missions. Les gares en italique sont des gares en option.)

Trafic escompté

En 2010, à l’heure de pointe du matin, 42 700 personnes empruntent le ligne E et 8 100 personnes, la ligne J (Paris - Saint-Lazare – Poissy – Mantes), soit un total de 50 800 personnes.
En 2020, si le projet est réalisé, le RER E transporterait sur l’ensemble de la ligne, 20 000 personnes de plus à l’heure de pointe du matin, soit une augmentation de 33 %. À défaut, la fréquentation de ces deux lignes à la même heure serait respectivement de 49 000 et 9 000 utilisateurs, soit 58 000 personnes au total.

Source : Wikipédia.

_________________


Spécialiste des lignes 173 et 249
Animateur du Forum Fleurus

avatar
Citelis 93120
Animateur Fidèle
Animateur Fidèle

Utilisateur des lignes : : 150 - 152 - 173 - 181 - 249 - T1 - RER B - RER D
Nombre de messages : 259
Age : 24
Localisation : La Courneuve
Points : 3970
Date d'inscription : 18/07/2008

http://www.facebook.com/lyes.djebir

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prolongement du RER E jusqu'à Mantes-la-Jolie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum