Grand Paris : désaccord politique entre Arc Express et Métrophérique

Aller en bas

Grand Paris : désaccord politique entre Arc Express et Métrophérique

Message par Holone le Jeu 27 Mai - 22:50

Bonsoir a tous,

Le projet de métro automatique en rocade Arc Express, défendu par le président de la région Ile-de-France mais que le Sénat menaçait d'enterrer, sera finalement débattu publiquement, de même que le projet gouvernemental de double boucle.

Deux débats publics, un pour chaque projet de métro automatique autour de Paris. Les députés et sénateurs, réunis jeudi en commission mixte paritaire (CMP) n'ont pas voulu trancher entre la construction de la double boucle de Christian Blanc et le projet Arc Express de la région IdF présidée par Jean-Paul Huchon (PS).

Les parlementaires, parvenus à élaborer un texte de compromis sur le projet de loi sur le Grand Paris, ont adopté un amendement allant en ce sens du député UMP Yves Albarello, rapporteur du projet à l'Assemblée, alors que le Sénat avait prévu d'enterrer Arc Express, projet de métro automatique en rocade, situé en proche couronne.

La commission nationale du débat public (CNDP) lancera "conjointement" la procédure de débat public sur la double boucle et celle sur Arc Express et de façon "coordonnée".

Abstention des socialistes

Les élus PS se sont abstenus, faisant valoir que le dossier Arc Express, soutenu par tous les élus du Val-de-Marne, était prêt et aurait pu être lancé dès juin, à la différence du projet du gouvernement.

"J'ai sauvé le soldat Huchon", a déclaré Yves Albarello.

Un autre amendement prévoit un délai maximum de quatre mois à compter de la promulgation de la loi pour que le débat public sur le projet du gouvernement soit lancé.

Cela garantit qu'il n'y ait pas (trop) de retard sur le lancement du débat public sur Arc Express, dont le dossier de saisine de la CNDP avait été adopté en juillet 2009 à l'unanimité (toutes tendances politiques) par les membres du conseil du STIF (Syndicat des transports d'IdF), présidé par Jean-Paul Huchon, estime-t-on à la région.

Le projet Arc Express (60 km) est centré sur le coeur d'agglomération, permettant selon le STIF un "maillage optimal" avec le réseau actuel de transport francilien, tandis que le projet du Grand Paris de M. Blanc (130 km) propose un tracé plus éloigné de Paris, liant entre eux des pôles économiques et des territoires hétérogènes.

Les parlementaires ont adopté à l'unanimité un amendement d'Yves Albarello prévoyant que le futur réseau de transports du Grand Paris mentionne "les possibilités de raccordement par ligne à grande vitesse de la liaison par train à grande vitesse Roissy Charles-de-Gaulle-Chessy Marne-La-Vallée, prolongée jusqu'à l'aéroport d'Orly".

Yves Albarello et Jean-Pierre Fourcade (UMP), rapporteur au Sénat, ont introduit dans le texte une disposition mentionnant "le développement d'une offre tarifaire combinant le transport public et le stationnement des véhicules légers autour des gares".

Possibilité de sauvetage de Charles de Gaulle Express

Pour le projet Charles de Gaulle Express reliant Roissy à Paris qui a pour seul candidat le groupe Vinci dans le cadre d'une délégation de service public, une nouvelle rédaction prévoit qu'en cas de difficultés l'Etat pourrait sauver le projet via des indemnités de sauvegarde.

Enfin, les deux rapporteurs ont fait voter le partage à parts égales de la moitié des excédents des opérations d'aménagement liées au Grand Paris entre la société du Grand Paris et le STIF.

Source : lexpress

++
avatar
Holone
Admin
Admin

Utilisateur des lignes : : 21 27 47 57 62 64 67 83 91
Nombre de messages : 159
Age : 33
Localisation : Paris 13ème
Points : 3975
Date d'inscription : 18/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Paris : désaccord politique entre Arc Express et Métrophérique

Message par JM-C le Ven 11 Juin - 17:43

Je ne comprends pas bien le sens du titre du sujet.

Métrophérique est un projet RATP mort-né dont personne n'a voulu, l'important dans le texte finalement voté étant le retour d'Orbival/Arc Express qui avait été flingué par le Sénat, sous la pression de partisans de Christian Blanc.

La conséquence c'est que le "Grand 8" ne sera pas réalisé tout de suite pour des raisons financières évidentes.

Il y a aussi une chose bizzare c'est ce prolongement à Orly de certains TGV desservant Roissy et Chessy sachant qu'il est actuellement interdit d'utiliser le TGV pour des parcours internes à l'IDF. D'autre part, il n'y a pas de TGV réseau faisant terminus à Marne la Vallée. Peut-être des Eurostars ? (je me souviens d'en avoir vu un).
De plus pourquoi ce terminus d'Orly sachant que les TGV passant par Valenton desservent tous Massy-Palaiseau/Massy TGV ?
avatar
JM-C
Petit Fleurussien
Petit Fleurussien

Nombre de messages : 44
Points : 3175
Date d'inscription : 26/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Paris : désaccord politique entre Arc Express et Métrophérique

Message par Holone le Ven 11 Juin - 18:19

JM-C a écrit:
Il y a aussi une chose bizzare c'est ce prolongement à Orly de certains TGV desservant Roissy et Chessy sachant qu'il est actuellement interdit d'utiliser le TGV pour des parcours internes à l'IDF. D'autre part, il n'y a pas de TGV réseau faisant terminus à Marne la Vallée. Peut-être des Eurostars ? (je me souviens d'en avoir vu un).
De plus pourquoi ce terminus d'Orly sachant que les TGV passant par Valenton desservent tous Massy-Palaiseau/Massy TGV ?
Bonjour JMC,

Il n´est pas interdit de prendre un TGV par exemple de l´aeroport CDG a Marne la vallee ou Massy, le billet est disponible sur vsc ou a un guichet SNCF a un prix plutot eleve, la tarification STIF n´etant biensur pas utilisable; pour la desserte d´Orly, pourquoi ne pas faire stoper les TGV Bretagne/PDL/Aquitaine-->Lille-Bruxelles/Strasbourg qui passent par la gare "Pt de Rungis-Aeroport d'Orly" sans s'y arreter.

Bonne soiree,
avatar
Holone
Admin
Admin

Utilisateur des lignes : : 21 27 47 57 62 64 67 83 91
Nombre de messages : 159
Age : 33
Localisation : Paris 13ème
Points : 3975
Date d'inscription : 18/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Paris : désaccord politique entre Arc Express et Métrophérique

Message par JM-C le Dim 13 Juin - 12:36

Je viens de vérifier, effectivement on a (maintenant ?) le droit de faire ces trajets ce qui n'était pas le cas il me semble il y a un an ou deux, à moins que j'ai mal compris et que l'interdiction ne concernait que les titres de transports STIF.

Par contre, c'est lent (40' pour Massy - Chessy, 50' pour Roissy - Massy) pour un TGV et cher (entre 16€/24€ et 25€/30€ en seconde plein tarif pour ce trajet). Roissy - Massy c'est en 67' en RER B, mais les TGV se trainent entre Valenton et Massy, souvent même à l'arrêt pour laisser passer des RER/Transiliens. Un arrêt supplémentaire à Orly ferait perdre 5' ce qui n'est pas négligeable (Valenton - Massy c'est environ en 13' sans feu rouge).

Au niveau tarif, c'est pareil pour Roissy - Chessy (9') et Chessy - Massy (40') ! Ça doit être fait pour dissuader les gens. Roissy - Massy est sans interêt par rapport au RER (sauf peut-être pour les hommes d'affaire qui veulent leur confort).
avatar
JM-C
Petit Fleurussien
Petit Fleurussien

Nombre de messages : 44
Points : 3175
Date d'inscription : 26/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand Paris : désaccord politique entre Arc Express et Métrophérique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum